L’initiative pensée par une association LGBT brésilienne a été reprise par des centaines d’internautes.

 

 

Malgré l’accumulation des preuves et des témoignages qui attestent l’explosion des violences contre les homosexuels en Tchétchénie – lesquels sont pourchassés, emprisonnés, torturés et assassinés de manière massive et systématique depuis plusieurs mois – rendus publics par le journal indépendant russe Novaïa Gazeta au premier jour du mois d’avril, ainsi que les condamnations (tardives) des autres puissances européennes, le Kremlin continue d’ignorer la tragédie qui survient dans sa propre fédération.

« Au Brésil, bien que la violence contre les LGBTQIA soit extrême, nous pouvons lutter pour nos droits. Mais pour la communauté de Russie c’est impossible, et ils ont besoin de notre aide », a constaté l’association LGBT brésilienne SSEX BBOX (Sexuality Outside The Box) qui a décidé de lutter à son échelle contre l’ignorance de Vladimir Poutine.

Un principe simple : publier des clichés de baisers gays et lesbiens sur les réseaux sociaux, et les géolocaliser au Kremlin « où la protestation publique pour les LGBTQIA jette les gens en prison », de Grozny jusqu’à Moscou. Lundi 1er mai, plusieurs activistes LGBT ont été arrêtés à Saint-Pétesbourg parce qu’ils avaient brandit des drapeaux LGBT et chanté « Kadyrov [le leader tchétchène] à La Haye [Cour pénale internationale, ndlr] » lors d’un défilé. Mercredi 10 mai, la police de Moscou a de nouveau embarqué cinq autre militants qui souhaitaient délivrer une pétition au Bureau du procureur général : chargés de cartons vides symbolisant les deux millions de signatures digitales (ce qui est supérieur à la population tchétchène), ils réclamaient le lancement d’une enquête indépendante et objective sur la purge anti-gay.

Aperçu de ce que l’association SSEX BOXX ambitionne d’être « le plus grand baiser numérique au monde » contre l’inaction du Kremlin devant le sort des gays tchétchènes, derrière le hashtag #Kiss4LGBTQrights (« S’embrasser pour les droits LGBT ») :

Retour à l'accueil